La mise en place de la Maison de la société civile à Brazzaville, inaugurée par le Préfet de Brazzaville, M. Pierre Cebert IBOKO ONANGA le 18 octobre 2019, est une initiative du Le Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales. Son Secrétaire Permanent, Céphas Germain Ewangui, justifie les enjeux liés à la mise en place de cette structure dans les lignes suivantes.

Les organisations de la société civile, dans toute leur diversité sont, en réalité, des organisations privées, nées dans le privé, ayant un statut d’organisations privées, mais œuvrant de façon déterminante dans les missions d’intérêt général. Quel qu’en soit le domaine. J’ai l’honneur et la responsabilité d’être la première personne à diriger le Secrétariat Permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales.

De l’analyse sommaire du niveau d’organisation et les défis à relever en termes de renforcement des capacités tant techniques que managériales des différentes organisations de la société civile, le projet de création d’une Maison de la société civile a paru comme une nécessité. En effet, l’existence d’une Maison de la société civile constitue une première dans l’univers associatif congolais. C’est une évidence. Ce projet a suscité un réel intérêt des différents acteurs de la société civile congolaise et aussi des organisations des autres pays dont celle du Rwanda, de la France, de la Belgique et de la Suisse.

Je rêvais d’effectuer des missions de travail au Rwanda, en France, et en Belgique où plusieurs organisations ont mis à notre disposition une quantité d’ouvrage allant des questions spécifiques de la société civile à la culture générale. Je suis invité en Suisse pur mettre au point les accords de partenariat avec des maisons similaires qui tiennent à nous appuyer, pour faire de cette expérience, un succès, une référence.

En guise de message, j’invite les acteurs et leaders de la société civile à une réelle prise de conscience sur la noblesse des missions dévolues à la société civile.  Elle est sensée se donner les moyens qu’il faut pour vérifier la diffusion des connaissances sur les différentes problématiques de vie sociale comme les valeurs de paix, de démocratie, du respect des droits humains, de la justice nationale et internationale, de l’environnement, de l’emploi et auto-emploi.

La société civile a également la responsabilité d’accompagner les efforts visant le développement communautaire intégré. Elles sont également appelées à accompagner les pouvoirs publics par leur expertise, savoir-faire, connaissance de terrain, dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques de développement.

La Maison de la société civile se positionne comme un cadre de référence pour relever des défis.

Cephas Germain Ewangui

Secrétaire Permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales.